Alicia et Max

 

Nous

Nous nous sommes rencontrés au Chili lors d’une formation en Construction Naturelles . L’éco-construction a pour finalité d’apprendre les différents types d’habitats écologique que nous pouvons construire nous-même, qui soient à la fois saines pour l’humain et en harmonie avec le milieu naturel environnant.

Parce qu’il y a chez nous cette véritable volonté de vivre sainement que ce soit dans notre environnement, dans notre alimentation mais aussi dans les relations avec les autres et avec nous-même.

Nous sommes profondément positifs, nous croyons en l’humain et dans les possibilités qui s’offrent à lui. Nous adhérons à la pensée que l’on peut changer le monde en commençant par soi-même, en faisant sa part.

C’est après nous être formé à la Permaculture et la Construction Naturelle au Chili, en Argentine et en Australie que nous avons choisi le Chemin de Compostelle pour nous installer et partager ces valeurs. Parce que pour nous le Chemin a été une expérience bouleversante, profonde et unique. Un moment clef dans notre vie.

Ali

ALicia

 » J’ai su, la première fois que j’ai voyagé seule avec mon sac à dos, que cette liberté que je découvrais alors me rapprochait du bonheur. J’avais 18 ans et depuis je n’ai eu cesse de voyager et n’ai jamais laissé ni rien ni personne m’attraper. J’ai cherché à laisser derrière moi les conventions sociales qui nous nous imposent qui nous devrions être.

Je suis qui je suis, et j’aime la vie que je me suis construite. Je me considère un peu comme une aventurière, j’ai toujours suivi mon instinct et ça a toujours bien marché.

Depuis que j’ai quitté l’argentine il y a 15 ans, j’ai vécu dans 4 pays, voyagé dans de nombreux autres, j’ai eu beaucoup boulots différents, je me suis posé des questions en prenant le temps de regarder vers l’intérieur, j’ai médité et expérimenté par moi-même ce que tout le monde sait : nous sommes les seuls qui détenons les clefs ouvrant la porte de notre âme. »

Max2

Max

« J’ai laissé un travail d’ingénieur, une carrière prometteuse (enfin je le pensais à l’époque), le salaire qui allait avec, pour faire le Tour du Monde il y a 7 ans. C’est un voyage qui devait durer 2 ans et qui, en réalité, durera toute une vie.

Car ce que j’ai découvert sur les routes du monde c’est la possibilité de vivre mes rêves, de croire que rien n’est impossible et que l’on peut construire sa vie comme on la souhaite en accord avec nos besoins et nos valeurs.

J’ai appris à voyager plus léger, à ne plus alourdir ma vie du poids de mes peurs et de mes inquiétudes, à me libérer du poids de ce qu’on attend de moi et de comment je dois vivre ma vie.

C’est un peu comme sur le Chemin, si ton sac est plus léger alors tu souffres moins, tu peux marcher plus longtemps et tu profites plus facilement de chaque instant. »

En savoir plus sur le projet.

Nous contacter.

2 réflexions sur “Alicia et Max

  1. Colombe dit :

    Bonjours a vous Alicia et Max,
    Petite coïncidence de la vie…
    Hier j’étais partie me baigner non loin de chez moi dans les alpes (vallée de l’Ubaye) et en plein nature, je trouvé sous mes pieds votre carte de casita mandal, déjà les mandalas me parle, mais quand j’ai lu « Auberge écologique à donation », j’ai trouvé ça encore plus super, étant très sensible au construction écologique et autonome (surtout earthship)!!!
    Je ne sais pas ce que veux dire cette merveilleuse coïcidence, si ce n’ai que j’en avait des larmes de joie a parcourir votre site.
    Ce que vous réalisez est génial et porteur pour les génération a venir!!!
    Merci infiniment a vous deux, c’est grâce a des être tel que vous que le monde s’emplie d’amour!!!
    Mes rêves ne sont pas encore bien définit (j’ai tout juste 24 ans), mais les enfants et l’alimentation vivante et régénératrice me passionne entre autre.
    Merci d’insuffler cette aire du possible!
    Peut-être viendrais-je jusqu’à vous…
    Belle route!! Que l’amour et la lumière guide vos pas…

  2. charline dit :

    salut!
    je suis moi aussi amoureuse du voyage , je suis en ce moment coincee a santiago au chili et je cherche a positiver la situation, par exemple en trouvant un ou des maraicher fonctionnants en permaculture ou je puisse filer un coup de main et apprendre! si vous avez une adresse autour de santiago ce serait vraiment super, j etouffe au milieu de ce beton sans fin! je parle pas trop mal espagnol
    cordialement,
    charline!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>